Pocket Videogames - actualité des jeux vidéo de poche
Tests
Translate this page   -   Autres tests "Nintendo 3DS"   -   Tous les tests

Heroes of Ruin



Console
Nintendo 3DS

Genre
Action/RPG

Editeur
Square Enix

Prix
45 €

Nb joueurs
4

Note


Note visiteurs
3/5

Boîte


Date
25/06/2012


Attention : Heroes of Ruin a beau être estampillé du logo Square Enix, il n'a aucun rapport avec les RPG proposés traditionnellement par l'éditeur japonais ! Non, car nous avons affaire ici à un hack'n slash tout ce qu'il y a de plus occidental, façon Diablo. On ne s'en plaindra pas, car le genre est plutôt rare sur les consoles portables Nintendo. D'ailleurs, pour la petite histoire, le développement du titre a été confié à Square Enix London Studios, une filiale anglaise créée en 2009 et également responsable de Sleeping Dogs (Xbox 360, PS3).

Le scénario d'Heroes of Ruin n'est guère original : une fois de plus, les forces du Mal menacent le monde. Les autorités en place sont dépassées par les événements, lorsqu'elles ne sont pas déjà corrompues. D'ailleurs, le grand sage Ataraxis qui protégea la cité de Nexus après la grande guerre a été ensorcelé et est désormais entré dans une profonde léthargie. On fait alors appel à une bande de mercenaires qui pourront, peut-être, rétablir les grands équilibres. A partir de là, c'est à vous de jouer ! Quatre classes sont disponibles : un rugisseur (chevalier félin de la cité), un pistolero (habile tireur vagabond), un alchitecte (elfe magicien) et, enfin, un sauvage (rapide barbare). On sort des grands classiques du genre et cela fait du bien !

Pour la suite par contre, du moins pour la campagne solo, pas de surprise : ni les missions, ni la structure des niveaux ne révèlent de grande originalité. On a les quêtes principales et secondaires que l'on enchaine à vitesse grand V. D'ailleurs, pour peu que l'on fasse l'ensemble des missions proposées, on monte rapidement en level et l'on se rend compte que le jeu devient bien trop facile. Les potions pour regagner de la vie ou de l'énergie magique sont partout. Même les boss (peu impressionnants) ne constituent qu'une simple formalité. Et si le jeu est amusant à jouer - c'est un bon défouloir -, il est entaché de petits défauts qui entachent le tableau général : la gestion de l'inventaire est fastidieuse, la quantité d'argent que l'on peut transporter (99 999 pièces) est bien trop limité (du coup on jongle doublement avec l'inventaire...), les temps de chargement entre chaque mission sont hallucinants pour un jeu cartouche, etc. Dans l'ensemble, les véritables innovations sont rares : on remarque par exemple la barre de vie des ennemis qui se « ferme » lorsqu'un ennemi se protège de manière efficace. C'est un détail, mais lorsque l'action est confuse - avec plusieurs ennemis vous entourant par exemple -, la chose est bien pratique pour déterminer la posture de l'ennemi et lui assener les bons coups aux bons moments.

Autre reproche à formuler : le level design est basique et les donjons se résument souvent à des passages à trois ou quatre embranchements maximum. Le fait qu'ils soient générés aléatoirement n'y change pas grand-chose. Pis, les zones secrètes (une par donjon) se découvrent d'une seule et unique manière dans tout le jeu ! Dans le genre paresseux... A force de vouloir rendre le jeu accessible au plus grand nombre, Square Enix London Studios nous livre un jeu frustrant. Question technique, le bilan est mitigé. La 3D est correcte, mais pas forcément digne d'une Nintendo 3DS, on ne peut s'empêcher de se dire qu'une PSP ferait à peu près la même chose. Toutefois, la 3D en relief procure un rendu tout à fait satisfaisant, parfois même saisissant. Cela n'enrichit en rien le gameplay, mais cela fait toujours plaisir de voir un jeu 3DS qui exploite cette fonction correctement. La partie sonore est, quant à elle, plutôt bonne, avec des musiques et des bruitages discrets. Une mention spéciale pour les voix (françaises) d'excellente qualité.

Si nous en restions là, Heroes of Ruin serait un jeu qui ne mériterait que deux étoiles. Mais il faut admettre que Square Enix a mis le paquet sur le multi-joueurs et l'aspect communautaire du titre. Ainsi, qu'il s'agisse d'une partie locale ou par Internet, quatre personnes peuvent prendre part simultanément à l'aventure. Et ce, sans transition : on peut passer à tout moment du solo au multijoueurs, et inversement. Au programme : échange d'équipements, boutiques partagées ou bien chat vocal. Dans ces conditions, le titre revêt un intérêt certain, d'autant plus que les monstres sont plus nombreux. C'est finalement le seul moyen pour augmenter la difficulté générale du titre ! Par ailleurs, afin de relancer l'intérêt sur la durée, des défis quotidiens sont proposés, permettant d'obtenir des objets spéciaux. Comptez, en solo, à peu près huit heures pour finir l'aventure.

Olivier B.


img img img img img img img img img img img img



Translate this page   -   Autres tests "Nintendo 3DS"   -   Tous les tests
Un avis sur ce jeu ? Besoin ou envie de partager une astuce ou une solution complète ? Voir la discussion sur le forum


Envie de copier cet article ? Cliquez ici !

Suivez-nous !
Flux RSS Suivez Pockett sur Twitter (en anglais) Aimez Pockett sur Facebook Aimez Pockett sur Google Plus

Newsletter gratuite

Ajouter à vos favoris




Dernières news



 










© Pockett Videogames - Partenaires - Design by FCdesign
20.342111587524